Expo photo L’épreuve du temps par Nikos Aliagas

Du 20 janvier au 15 avril 2018, l’Abbaye de Villers accueille en ses murs l’exposition temporaire de photographies de Nikos Aliagas, L’épreuve du temps. L’exposition met en scène 26 oeuvres en grand format (1m/1m50) en noir et blanc. Produite par GL Events/Palais Brongniart en 2017, cette exposition est présentée pour la première fois en Belgique.

L’artiste Aliagas ou sa facette méconnue

Derrière la star du petit écran - le journaliste, le présentateur ou encore l’animateur télé - se cache un autre Nikos : le passionné de photographies doté d’un œil sensible.

Ses photos contrastent avec son image publique. Derrière le paraître et la célébrité se cachent l’authenticité et l’intimité. Dans ses clichés de moments saisis, Nikos essaie de capter la singularité, la dignité, la force mais aussi la fragilité d’anonymes. L’artiste a le don de capturer l’histoire de chacun de ces êtres avec pudeur et respect. Il raconte l’indicible : le spectateur voit dans les yeux et les mains ce que l’être humain ne dit pas.

La photographie, une respiration

Nikos est un passionné de l’objectif depuis sa plus tendre enfance. Photographier est pour lui comme une bulle d’oxygène. Son appareil photo l’accompagne toujours. Ainsi, Nikos est toujours prêt à capturer le moment-clé pour lui.

Des rencontres spontanées

L’épreuve du temps, ce sont des photographies exclusivement en noir et blanc prises par Nikos Aliagas. Avant de sortir l’appareil, Nikos prend le temps de la rencontre spontanée, bien loin du monde du showbusiness. Il cherche à comprendre la réalité de l’autre.

Nikos immortalise ainsi les mains usées et les visages marqués de personnes qu’il a croisées sur son chemin. Ces êtres me fascinent explique-t’il car ils portent le temps comme un témoin inexorable de leur existence, ils en reconnaissent l’épreuve et ils ne craignent pas ses preuves. Je photographie ceux qui se souviennent de l’éphémère et qui acceptent l’idée de passage. Tous ceux qui ne trichent pas. A quoi bon ? Dans l’œil du vieux sage, les rêves de l’enfance ne meurent jamais.

L’épreuve du temps

Nikos s’interroge sur le temps qui passe : Le temps ne fuit pas, c’est nous qui le dispersons à grandes enjambées. Parfois malgré nous, souvent par dépit. On essaie de l’oublier, de le masquer, de le transformer, en vain. Lui ne nous nie jamais. Il est au final notre seule constance, notre seule certitude. Courageux et bienheureux ceux qui l’accueillent sans le craindre.

Des histoires

Tout comme le temps laisse ses traces sur l’homme, il en laisse sur les pierres de l’Abbaye. Ces visages marqués, ces mains usées tout comme ces pierres patinées racontent l’histoire à chaque fois particulière d’hommes du passé et du présent.

Les clichés ont un caractère poétique qui se retrouve aussi dans les textes écrits par l’artiste et repris dans le feuillet de l’exposition. A caractère narratif, ces textes nous invitent à imaginer l’histoire qui se cache derrière chacun de ces individus photographiés. 

Un « plus » à la visite

La période d’ouverture de l’exposition a été choisie pour mettre en évidence l’ambiance hivernale – plus calme, sereine – de l’Abbaye.

Le billet d’accès à l’Abbaye permet de visiter l’exposition sans supplément.

Partager