FR NL EN DE 

Ligne du temps

  • 1146

    Construction d’une abbaye romane

    En 1146, saint Bernard rend visite à la nouvelle communauté et l’encourage. Grâce au Seigneur de Marbais et à sa mère, les moines disposent de matériaux de construction - carrière de pierres, forêt et rivière – pour construire une abbaye de style roman.

    Visite de saint Bernard à la nouvelle communauté de Villers
  • 1146

    Une abbaye est fondée à Villers

    En 1146, le chevalier Gauthier de Marbais et sa mère Judith invitent des moines de l’abbaye de Clairvaux (France) à fonder une nouvelle abbaye à Villers sur leurs terres. Un petit groupe de 17 moines s’installent à Villers.

  • 1197

    Construction d'une nouvelle abbaye

    Un nouveau chantier débute en 1197. L’abbaye devenue gothique met ainsi 100 ans à se construire. A cette période de grande richesse, les quelque 400 moines de la communauté possèdent près de 10.000 hectares de terres jusqu’à Anvers.

    L'église, vue en coupe
  • 1508

    Invasions : les moines quittent l’Abbaye

    Dès 1508, date de la 1e invasion Jusqu’à la fin du 17e siècle, les moines doivent quitter les lieux à 9 reprises pour des raisons d’insécurité. La brique est utilisée pour réaménager les bâtiments dégradés pendant l’absence des moines.

  • 1715-1784

    Construction de nouveaux bâtiments néo-classiques

    Le 18e siècle constitue le second âge d’or de l’Abbaye. Les bâtiments médiévaux sont réaménagés en style néo-classique. Le palais abbatial et ses jardins sont construits.

    L'abbaye de Villers à la veille de la Révolution...
  • 1796

    Destruction de l’Abbaye

    La Révolution française chasse les moines. L’Abbaye est saccagée, pillée en 1794 puis vendue à un marchand de matériaux, qui la démonte pièce par pièce. La végétation et la pluie font le reste… L’Abbaye tombe en ruines.

    Pillage du palais abbatial par les troupes françaises...
  • 1830

    Villers-la-Romantique

    Les ruines majestueuses attirent les romantiques tout au long du 19e siècle et encore maintenant !  Victor Hugo, en visite à 3 reprises à Villers, dessine les ruines de l’hôtellerie/brasserie.

    Victor Hugo, en visite à Villers en 1862, dessine les ruines de l'hôtellerie...
  • 1854-1855

    Les premiers touristes

    La ligne Ottignies-Charleroi est construite et amène les premiers touristes de l’Abbaye. Comme les citoyens ne sont pas encore suffisamment sensibilisés au patrimoine, la ligne traversera les jardins du palais de l’Abbé.

  • 1893-1914

    L’abbaye est relookée

    L'état, propriétaire depuis un an des lieux, entame un grand chantier de restauration et de consolidation. Sous la direction de l’architecte Charles Licot en1893, la nef de l’église est déblayée et les pierres de taille triées.

    Déblaiement de la nef et tri des pierres de taille sous la direction de Charles Licot en 1893...
  • 1972

    Monument historique

    En 1972, les ruines sont classées comme site et monument historique. Avec ses 650 ans d’occupation, les ruines témoignent de l’évolution des styles architecturaux.

  • 1984

    Consolidation

    Les travaux de restauration sont interrompus par les deux guerres mondiales. Il faut attendre 1984 pour que recommence un nouveau chantier de consolidation.

  • 1992

    Patrimoine exceptionnel

    En 1992, l’Abbaye est classée patrimoine exceptionnel de Wallonie. L’ensemble du domaine est conservé : ses 50.000 m2 de murs préservés hors sol et ses 5000m2 de voûtes romanes et gothiques en font l’un des plus grands ensembles archéologiques de Belgique.

  • 2010

    Travaux de valorisation

    Des travaux de valorisation et de réunification du site sont entamés en 2010. La fin des travaux prévue pour le printemps verra l’inauguration d’un nouveau parcours de visite, d’un espace de scénographie et d’une ligne du temps.

    Plan du domaine
  • 2012

    Un nouveau Jardin des Simples

    Inauguré en 2012, le Jardin des Simples est composé d’une centaine de plantes médicinales. Ce jardin d’inspiration médiévale se veut à la fois utilitaire, symbolique et méditatif. Il invite au ressourcement.

    Le jardin d'inspiration médiévale
  • 2014

    Deux nouveaux jardins

    Inauguré en septembre 2015, le Jardin de l’Abbé et le Jardin des Moines comprennent pas moins de 250 espèces de plantes médicinales, tinctoriales, aromatiques et culinaires. Ces jardins dédiés au bien-être du corps et de l’esprit complètent le Jardin des Simples.

    Le Jardin des Moines
  • 2014

    Travaux de maintenance

    Après d’importants travaux de maintenance, des espaces fermés depuis des années sont à nouveau accessibles aux visiteurs depuis l’été 2014. Les prisons,  l’escalier monumental de Montaigu, les caves du Palais de l’Abbé, … Autant de lieux à redécouvrir.

    Les caves du palais de l'abbé
  • 2016

    Plus de 100.000 visiteurs par an...

    Aujourd’hui, après les religieux, les pauvres et les pèlerins, l’Abbaye continue d’attirer une centaine de milliers de visiteurs par an en quête de dépaysement, de détente ou de spiritualité.

    Un événement attire la grande foule dans l'Abbaye...
Logos