2 petits chevaux de Skyros à l'Abbaye

Pour la 1e fois et de manière exceptionnelle, 2 petits chevaux de Skyros sont accueillis en Belgique. Et c'est à l'Abbaye de Villers, site classé patrimoine exceptionnel et engagé dans le développement durable que séjournent ces 2 hôtes de marque, 2 hongres : Jason (8 ans) et Norman (7 ans). Jusqu'à présent, Jason et Norman étaient chouchoutés à Skyros au grand bonheur de bon nombre d'enfants de l'île. C'est au tour de l'équipe de l'Abbaye de prendre le relais et de prendre soin de ces chevaux si particuliers et à la singulière personnalité.

Une espèce en voie de disparition

L'intérêt pour le petit cheval de Skyros remonte à 1996, quand l'asbl Silva (Corfou en Grèce), en coopération avec différentes universités (dont la Faculté de Gembloux, ville jumelée à Skyros) tente d'initier un programme de sauvegarde de cette race antique alors en voie certaine de disparition. Depuis lors, de nombreux efforts ont été accomplis en ce sens. Différents centres œuvrent à la sauvegarde et au bien-être futur de cette race antique. Parmi ces centres, le projet « Skyros Island Horse Trust », basé à Skyros et d'où proviennent Jason et Norman, contribue depuis 10 ans à la sauvegarde et à la promotion du petit cheval de Skyros sur l'île de Skyros et en dehors. Citons également la société skyriote de protection des petits chevaux. Les objectifs de cette Société sont d'enregistrer des données généalogiques dans un « stud-book » et de développer un pedigree pour le cheval de Skyros.

Une race antique

Le petit cheval de Skyros a survécu, au cours des deux derniers siècles, principalement sur l'île de Skyros, situé au cœur de la mer Egée. C'est une espèce rare et unique : il en existe actuellement à peine quelques centaines à travers l'Europe. Le nombre le plus important de ces chevaux « purebred » , de race pure, ou « Hipparions Helléniques antiques » se retrouve actuellement sur l'île de Skyros (200 chevaux) et à Corfou sur l'île Ionienne (40 chevaux-Projet SILVA, asbl). Le petit cheval de Skyros remonterait à l'Antiquité et serait la race la plus ancienne de petits chevaux d'Europe. Il est souvent représenté dans l'iconographie de vases, d'amphores, de stèles funéraires et des statues antiques. Ces chevaux figurent vraisemblablement sur les frises du Parthénon, à Athènes. Leur petite taille sculptée dans le marbre respecterait dès lors leurs véritables proportions, alors qu'on supposait qu'ils avaient été sculptés en taille réduite pour mettre en valeur leurs cavaliers.

Un ancien cheval de compagnie et de labeur

Au cours des 2 siècles derniers, on retrouve ce cheval de petite taille principalement sur l'Ile de Skyros où il participe au labeur quotidien. Lorsque les chevaux trouvaient encore suffisamment d'eau et de nourriture, ils passaient l'hiver en liberté, dans la partie montagneuse au sud de l'île. A l'arrivée de l'été, ils migraient vers la partie la plus fertile du nord de l'île. Les villageois les nourrissaient. Ils se laissaient alors approcher par les paysans qu'ils aidaient dans leurs travaux agricoles, principalement le battage de blé. En août, une fois les récoltes terminées et avant le départ des chevaux pour la montagne, les enfants du village organisaient des courses hippiques festives. Le déclin de l'espèce a débuté dans les années '60 avec l'apparition des machines agricoles et la mise en pâture intensive de leur habitat naturel. Depuis cette époque, le petit cheval de Skyros a perdu sa vocation de cheval de labeur et de course. Il reste néanmoins le cheval des enfants !

Le cheval des enfants

Ces petits chevaux, résistants, habiles, accommodants et d'un tempérament naturellement doux, constituent, en effet, encore aujourd'hui, une monture idéale pour les enfants et en particulier pour les débutants. Il est aussi utilisé en thérapie équestre à Corfou (Projet Silva). Les petits chevaux de Skyros sont spécifiquement dressés pour ce travail spécialisé. De par sa petite taille et grâce à son bon caractère, les petits cavaliers , souvent « différents », se sentent rapidement à l'aise et en confiance lorsqu'ils se retrouvent en contact avec ce petit cheval. Le petit cheval de Skyros retrouve ainsi un rôle à jouer dans la société contemporaine. D'où l'importance de leur sauvegarde à laquelle l'Abbaye souhaite sensibiliser ses visiteurs – petits ou grands – et en particulier les élèves accompagnés de leurs enseignants.

Liens