Ligne du temps des rosiers anciens

Des variétés anciennes de rosiers sont placées en regard de la ligne du temps qui retrace l’histoire de l’abbaye de Villers. 

Les roses anciennes sont des variétés appartenant aux groupes existant avant 1867, mais aussi toute variété appartenant à des groupes homogènes constitués à l’extrême fin du 19e siècle.

La ligne du temps des rosiers anciens

Verger conservatoire et expérimental

Au sud des vestiges, sur la colline de la ferme, est entreprise une sorte de reconstitution de l’ancien agrosystème connu sous le nom de « pré-verger » et comprenant cerisiers, poiriers, pruniers et pommiers de variétés anciennes. 

Jardin de la pharmacie - Plantes médicinales d’aujourd’hui

Depuis juin 2019, cet ancien jardin, dénommé autrefois Jardin des infirmes, retrouve sa fonction initiale et vient compléter le Jardin des moines. Dans sa partie inférieure, il est plus spécialement consacré à la présentation de plantes utiles dans la thérapie et la prévention des cancers, dans le renforcement des immunités et dans l’accompagnement des thérapies. Les parterres de l’étage supérieur présentent des plantes médicinales aux propriétés diverses.  

Jardin des moines - Plantes potagères et aromatiques

Dans cette zone située derrière l’ancienne cuisine du monastère, des petites bâtisses auraient abrité du bois ou des animaux de basse-cour. La tradition lui a d’ailleurs donné le nom de « cour des poules ». 

Ce jardin comprend différentes variétés de plantes aromatiques, potagères et tinctoriales.  

Fruitier de la porte de Bruxelles

Le fruitier de la porte de Bruxelles présente un ensemble évolutif d’arbustes, buissons, arbrisseaux et lianes porteurs de petits fruits, de fruits secs et de fruits exotiques comestibles. Les espèces ont été choisies non seulement pour la saveur ou l’aspect de leurs fruits mais aussi pour l’intérêt que présente leur contenu – minéraux, vitamines, etc. - en relation avec l’obtention ou le maintien d’une bonne santé. 

Jardin des senteurs et son sentier méditatif

Le jardin des senteurs suit le chemin qui mène à la Chapelle Saint-Bernard. Le long du sentier parsemé de parterres odorants, des panneaux avec une dizaine de citations et d’exercices de méditation sont proposés aux visiteurs. Le Sentier méditatif a été réalisé avec la collaboration de l’asbl Emergences. 

Jardin de l’abbé - Des rosiers et des hortensias

Entouré de murs de briques surmontés d’élégantes balustrades en pierre, le jardin de l’abbé occupait une partie du flanc de la colline de Garenne aménagée en amphithéâtre. Sa composition était dictée par le palais abbatial. Un axe reliait les arcades de la pharmacie et l’entrée principale du palais à la chapelle Notre-Dame de Montaigu proposant une perspective et une symétrie parfaites, typiques des jardins à la française. Cette perspective a été rompue lors de la construction du viaduc du chemin de fer en 1855. Les bassins des deux fontaines sont les seules composantes authentiques du jardin du 18e siècle. 

Pour faire revivre ce jardin, de nombreuses variétés de rosiers et d’hortensias composent la structure de base des parterres. La garniture végétale est complétée par des espèces de plantes annuelles et vivaces.

Le Jardin des Simples

Jardin des simples - Plantes médicinales d’hier

Le jardin des simples est une évocation d’un jardin médicinal monastique du Moyen Âge. À cette époque, le jardin remplit deux fonctions principales : il est utilitaire, pour soigner le corps, et méditatif, pour apaiser et élever l’esprit. Conçu à partir de documents historiques sur les jardins au Moyen Âge, ce lieu propose une invitation à la découverte des plantes utilisées par Hildegarde de Bingen, religieuse du 12e siècle.